Questions fréquentes

FAQ

École ULM

Est-ce difficile le brevet ? Vais-je devoir faire des mathématiques compliquées ?

Rassurez-vous, apprendre à piloter est accessible à tout le monde. Cela demande un engagement personnel et quelques efforts, mais tout le monde peut réussir. Vous n’aurez ni équations à résoudre, ni mathématiques compliquées à faire pour obtenir votre brevet. Nos instructeurs vous accompagnent tout au long de votre formation et vous enseignent toutes les notions avec une grande pédagogie, à votre rythme, dans une atmosphère sérieuse mais ludique. Vous verrez, vous prendrez beaucoup de plaisir !

Dois passer une visite médicale ? Et si j’ai déjà un certificat médical aéronautique ?

Aucune visite médicale aéronautique n’est obligatoire pour pratiquer l’ULM, mais pour débuter votre formation, vous devez être en possession d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique de l’ULM (CMNCI) de moins d'un an, délivré par un médecin inscrit au Conseil de l'Ordre des Médecins Français. II ne s’agit en aucun cas d’une visite médicale aéronautique et tous les docteurs en médecine en activité, en particulier médecins de famille sont habilités à établir ce certificat. Notez que les certificats médicaux aéronautiques, établis dans la L’Union européenne (Classe 1, classe 2 ou LAPL) remplacent le CMNCI à condition que leur échéance couvre bien l’année civile en cours.

L’utilisation de la radio est-elle obligatoire ? Est-ce difficile ?

Non, la radio n’est pas obligatoire pour piloter un ULM, mais c’est un élément de sécurité dont il devient difficile de se passer. Dès le début de votre formation au brevet de pilote, nous vous formons à la qualification « radiotéléphonie en langue française ». Cette qualification vous permettra ensuite d’évoluer dans de nombreux espaces dits « contrôlés » et d’optimiser les trajectoires de vos navigations. Rassurez-vous, chaque élève-pilote est toujours impressionné lors des premières transmissions, mais vos instructeurs vous donneront tous les conseils pour y parvenir sans problème, et avec l’habitude, cela deviendra naturel.

Ai-je besoin d’acheter des équipements particuliers pour ma formation ?

Non, hormis l’achat de votre Manuel du pilote et de votre carnet de vol, nous fournissons tout le matériel nécessaire pendant votre formation (casques, checklists, etc.)

Est-il possible de commencer ma formation en hiver ?

Il est possible de voler toute l’année et nos ULM sont équipés de chauffage. Vous pouvez profiter de très belles journées d'hiver pour faire vos premières heures de vol avec nos instructeurs. Les plus mauvaises journées vous permettront de travailler les épreuves théoriques. Ainsi, dès le retour de la belle saison, vous serez prêt pour les vols en solo et les navigations. Vous vous préparerez alors rapidement à votre brevet.

Y a-t-il des bourses pour apprendre à piloter ?

Oui, il existe des aides si vous êtes âgés de moins de 25 ans et adhérent à la FFPLUM. Si vous êtes titulaire du Brevet d’initiation aéronautique (BIA) avant le début de votre formation, vous pouvez aussi bénéficier d’une aide complémentaire. Notre équipe est à votre disposition pour tout renseignement.

Comment se passe la formation théorique ?

Nous organisons des cours théoriques toute l’année, soit en séances individuelles, soit en stages intensifs. L’ensemble du programme théorique est enseigné à l’aide de supports pédagogiques divers (projection de type « PowerPoint », vidéos, support informatique, etc.) qui facilitent la compréhension et l’acquisition de toutes les notions. Au cours des séances de formation théorique, vous vous entrainerez aussi aux QCM pour vous familiariser avec l’examen. Nous conseillons aussi aux élèves de compléter leur formation en lisant le Manuel du pilote ULM, tout ouvrage spécialisé et en s’entrainant assidument aux QCM chez eux.

Qui délivre la partie « théorique » de mon brevet ?

Le Certificat d’aptitude théorique commun est délivré par la DSAC. Il s’obtient en réussissant un examen écrit, organisé plusieurs fois dans l’année par la Direction de la sécurité de l'Aviation civile. Cet examen est composé de 40 questions et se présente sous la forme de QCM (Questionnaires à Choix Multiples). Pour réussir, il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses (soit 30 sur 40). Nous organisons des cours théoriques toute l’année pour vous y préparer sereinement. Hors des cours que nous dispensons, il est vivement conseillé de vous entrainer chez vous aux QCM pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté !

Qui évalue et délivre la partie « pratique » de mon brevet ?

Après vous avoir enseigné l’ensemble du programme et lorsque vous aurez acquis toutes les notions requises, c’est votre instructeur qui vous délivrera, en contrôle continue ou après des tests, les attestations de réussite aux épreuves au sol et en vol. Ces attestations seront ensuite envoyées à la DSAC pour l’établissement de votre brevet de pilote ULM. Vous aurez prélablement obtenu le Certificat d’aptitude théorique commun est délivré par la DSAC. 

Combien d’heures d’instruction en vol sont nécessaires pour obtenir mon brevet de pilote ULM ?

Chaque élève-pilote progresse à son rythme. Le nombre d’heures d’instruction en vol varie en fonction des aptitudes et de la progression de chaque élève. La moyenne se situe entre 20 et 30 heures de vol. Le nombre d'heures nécessaire pour être prêt aux tests finaux peut aussi varier sensiblement selon la fréquence des vols d’instruction. Notez toutefois que la délivrance de votre brevet de pilote est subordonnée à l'obtention de l'examen théorique. Dans tous les cas, nos instructeurs vous accompagnent et vous conseillent tout au long de votre formation.

Quelle sera la durée de validité de mon brevet de pilote ULM ?

Votre brevet et licence de pilote ULM sont valides à vie. Bien entendu, il est de votre responsabilité de reprendre quelques cours avec un instructeur en cas d’interruption pendant quelques temps. Quelques heures de vols avec un instructeur vous permettront de reprendre vos vols en toute sérénité. Il en va de votre sécurité, de celle de vos passagers et de celle des autres usagers de l'espace aérien !

Quand j’aurai obtenu mon brevet, pourrai-je emmener un membre de ma famille ou un ami en ULM ?

Oui, à condition d’avoir satisfait au test de « l’emport de passager » avec un instructeur. Après l’obtention de votre brevet de pilote, vous volerez seul à bord pendant environ 40 heures. Cette phase de maturation vous permettra de passer le test de "l'autorisation d’emport de passager ». Ensuite, vous pourrez faire profiter votre famille et vos amis des plaisirs du vol.

Une fois mon brevet en poche, est-il possible d’acheter un ULM ?

Bien entendu ! D’ailleurs nombreux sont les pilotes ULM propriétaires de leur aéronef. Il existe un grand choix d’ULM à tous les prix. Il est aussi possible de louer des ULM et d’adhérer à des clubs. PREYSSE AVIATION est spécialisé dans la vente d'ULM, neufs ou d'occasions. N'hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre disposition pour tout renseignement.

Est-ce que le brevet me permet de voler sur n’importe quel ULM ?

Non, vous ne pourrez voler que sur des ULM multiaxes, qui correspondent à la « classe d’ULM » sur laquelle vous êtes formé au sein de notre école. Il existe énormément de modèles d’ULM multiaxes.. Toutefois, votre certificat d’aptitude théorique délivré par la DGAC est commun à toutes les classes d’ULM. Vous pourrez donc suivre d’autres formations pratiques (hélicoptères, pendulaires, autogire, etc.) si vous souhaitez ajouter une nouvelle « classe » à votre brevet, sans avoir à vous représenter à l’examen écrit.

Je suis titulaire d’un brevet de pilote avion, hélicoptère ou planeur, puis-je piloter un ULM ? Et si ma licence est étrangère et/ou périmée ?

Il n'existe plus d'équivalence avec les brevets avion, hélico, ou planeur. Mais votre licence, même périmée, vous dispense de passer l'examen théorique ULM. Il en est de même avec les licences étrangères OACI. Vous n’aurez donc besoin que de faire une formation pratique et, après quelques séances d'entrainement, satisfaire aux tests au sol et en vol avec un de nos instructeurs.

J'ai un ULM à ma disposition, puis-je être formé dessus ?

En général, nos élèves sont formés sur nos ULM. Si toutefois un membre de votre famille ou un ami possède déjà un ULM multiaxes, nous pouvons envisager vous former directement avec. Mais notre équipe procédera à une inspection minutieuse de l'appareil et se réservera le droit de refuser de voler sur tout appareil jugé inadapté, ou souffrant d'une défaillance ou d'un manque d'entretien. N'hésitez pas à nous contacter et nous vous renseignerons.

Les stages théoriques intensifs sont-ils utiles ?

Oui, c'est justement la raison pour laquelle nous en organisons régulièrement. D'une durée d'une semaine en général, un stage intensif permet de vous immerger complètement dans la théorie et de profiter de la présence des instructeurs pour poser toutes vos questions. Les cours ont lieu le matin et l'après-midi dans une salle de cours et vous permettent de mieux comprendre les notions théoriques. Des sessions d'entrainement aux QCM vous aident aussi à vous préparer à l’examen écrit. Cela permet aussi de faire plus ample connaissance avec l'équipe de PREYSSE AVIATION et de rencontrer d'autres élèves-pilotes. Tout en apprenant et en partageant vos expériences, vous vivez une semaine studieuse, mais agréable et très "aéronautique" !

Quel est le meilleur rythme être formé de façon optimale ?

Plus vous volez fréquemment, plus votre progression sera rapide. Une leçon par semaine est le rythme minimal conseillé pour une progression standard. Cependant votre instructeur adapte son enseignement à votre rythme et à vos disponibilités. Vous pouvez aussi venir suivre un stage intensif en bloquant une semaine ou plus pendant vos congés. Ainsi, vous volerez une ou deux fois par jour et progresserez nettement plus rapidement.

Puis-je apprendre à piloter si je porte des lunettes de vue ?

Bien évidemment, il faut que la correction vous donne une acuité visuelle convenable. A chaque vol, vous prendrez simplement une paire de lunettes de secours en cabine. Dans tous les cas, il convient de consulter un médecin pour vous assurer de la compatibilité de votre vue avec une activité aéronautique sportive.

Peut-on voler quand il pleut ? Et de nuit ?

Oui, même si ce n'est pas le plus agréable, cela dépend de l'intensité de la pluie et surtout de la visibilité. Elle doit être suffisante et le plafond nuageux assez haut. Vous apprendrez qu'en vol à vue (VFR), il faut voler en dehors des nuages et même à une certaine distance de ces derniers. La météorologie représente une partie importante de la formation car, quand vous serez commandant de bord, vous devrez être capable de lire et décoder certaines cartes et messages météorologiques standardisés. Enfin, à la différence de l'avion certifié, le vol de nuit est interdit en ULM.

Est-ce que cela secoue beaucoup là-haut ?

Pendant votre formation, votre instructeur vous fera voler quand les conditions sont favorables et compatibles avec votre niveau. Les turbulences sont normales en vol et sont dues à différents phénomènes aérologiques. Au cours de votre formation, vous apprendrez à reconnaitre les signes indicateurs de turbulences, à les éviter et à gérer votre vol en conséquence.

Peut-on voyager en ULM ?

Oui, bien sûr ! C'est tout l'attrait de l'activité. Vous pouvez faire de magnifiques petits vols locaux ou décider de voyager plus loin en faisant des étapes. Nous voyageons très régulièrement en France et à l'étranger (avec quelques autorisations à obtenir en fonction des pays). Pour les pilotes brevetés et propriétaires, PREYSSE AVIATION organise même des voyages et des raids en France, en Europe et en même en Afrique. C'est l'occasion de découvrir de nouveaux horizons tout en partageant une belle expérience avec les autres équipages.

À partir de quel âge peut-on être breveté ?

Il faut avoir 15 ans révolus pour voler seul et obtenir son brevet de pilote ULM. Il est toutefois possible de commencer sa formation avant avec un pilote-instructeur.